Corps incréé

vidéo

Image cachée dans le carré

Note : Cette vidéo est un très court extrait du film

A partir d’une citation de Gilles Deleuze et Felix Guattari « Tout est sur ce corps incréé comme les poux dans la crinière du lion », issue de la première partie de l’ouvrage l’Anti-Oedipe; je tente ici de mettre en place une ouverture réflexive autour du sujet du « Corps sans Organes », transposé dans cette expression en tant que « corps incréé ». Le Corps sans Organes est un concept emprunté à l’œuvre du dramaturge et théoricien Antonin Artaud exprimé dans les années quarante, et réhabilité ici chez Deleuze et Guattari.

Comment définir ce corps incrée ? Le corps incréé est un corps émancipé de sa filiation généalogique, il est libre, il s’auto-produit. L’image de ce corps en mutation, en transformation, en transfiguration correspond à une auto-guérison se rapprochant de la nature vers la production d’une humanité nouvelle. Il s’éloigne de toute approche consommatrice.

Il se transforme et revient à lui-même. Il n’y a pas de résultat de production évident à l’issue de la transformation. C’est une boucle. Sa transformation s’effectue dans l’invisible. Ce corps passe sans arrêt de la naissance à la renaissance et il proclame une manifestation contre le système habituel. En effet, on s’attendrait à ce qu’une transformation ait un résultat de figure ou de forme. Il permet de percevoir subtilement des devenirs et des passages, des morceaux d’intensité et des potentiels, puis revient à lui-même en surface, alors qu’il est retourné émancipé, se rapprochant d’un nouvel état d’être imperceptible. Son identité est floue, et son centre introuvable.

Fiche Technique :

Film court numérique

Durée 4,59 min

Année de réalisation 2015

Images 2012

En attente de diffusion