240 . Vibrations

Note : Une pièce-vidéo à partir des extraits de la captation est en cours d'édition.

Manifeste :

Pièce pour pour action/inaction collective

Temps de l'action : deux cent quarante minutes

Partition :

- Je suis là pour subir l'audience, subir le théâtre du pont social, pendant deux-cent quarante minutes, soit quatre heures

- Pas de matériaux externes requis

- L'audience est celle qui influe la création de la performance

- Rien ne doit être ajouté aux qualités naturelles de l'être

- Etre en présence

- Trouver le contrôle et la communication des corps

- Les sons sont des récepteurs et transmetteurs du ressenti de l'environnement et du monde

- Ressentir le public . Ressentir les énergies

- S'intégrer en tant que partie à l'architecture

- Sentir ce qui arrive dans l'ici et maintenant

- La performance doit durer deux cent quarante minutes

- Des mouvements libres et des sons libres peuvent arriver

- Les performers (tous les êtes humains du pont) doivent être connectés les uns aux autres et se faire réagir mutuellement

- Lutter contre l'idée de passé et de futur

- Présenter la pièce du théâtre du pont

- Minimalisme

- Création d'une action-inaction

- Révéler les actions non préméditées dans l'histoire des corps

- Explorer la désintégration d'un procédé par sa fin

- Aller profondément dans un nouvel état de "temps" et de "être"

- Laisser le proposer être le maître des actions - réactions - mouvements - propositions

- Trouver le commencement du "tout"

- Attraper les vibrations (on parle d'énergies en tant que vibrations)

- Re-naître l'esprit nettoyé

- Etre présent au Festival Of Two

- Liberté totale du public, en création

- Cette performance va explorer les possibilités diverses de la longueur du temps.

- L'audience est partie intégrante de la performance, et crée celle-ci avec l'aide de la Passerelle Simone de Beauvoir

- La lenteur et l'ennui sont des outils de travail exploités par beaucoup de cultures non-occidentales, notamment dans les pratiques méditatives.

- On va chercher à dépasser la douleur de l'ennui

- Ensemble, il va s'agir d'explorer les sons, les mouvements, les limites.

- Exploration du pont dans toute sa vérité

- La performance n'a pas d'esthétique figée, elle dépendra de la forme du corps et de l'esprit des performers au moment T.

- Pour l'audience il n'y a pas de début ni de fin

Questions:

- Qu'arrive-t-il au corps en travail, en concentration, dans la longueur ?

- Le corps se décompose-t-il ou se compose-t-il ?

- Quelles sont les multiplicités que permet la longueur ?

Cette pièce de performance est sans doute ma recherche la plus minimaliste.

A partir d'une partition-manifeste, et sans matériaux externes, j'ai tenté de me mettre en correspondance avec les énergies du lieu et des passants de la Passerelle, afin de me faire influencer par elles, et ce, pendant 240 minutes.

Fiche technique :

Lieu Passerelle Simone de Beauvoir, Paris

Durée 240 minutes

Année de performance 2012

Prises de vue de la captation par le Festival Oidem